Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Aug

Grève des chauffeurs routiers : Le PM appelle à privilégier l’intérêt national

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

 

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a rencontré, hier mercredi 9 août 2017, dans la soirée, à la Primature, des représentants de la Confédération syndicale du Burkina (CSB) et de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB). A l’issue des échanges, ils ont donné l’assurance de consulter leur base en vue d’une reprise de travail. 

L’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB) et la Confédération syndicale du Burkina (CSB) étaient autour de la table de discussion avec le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le mercredi 9 août 2017, dans la soirée, à Ouagadougou, à la suite de leur mot d’ordre d’arrêt illimité de travail lancé.

Sur invitation du Chef du gouvernement, ils ont échangé sur comment faire pour trouver une issue favorable à cette situation. Après près d’une heure d’échanges, les chauffeurs routiers, les représentants syndicaux et le Premier ministre se sont exprimés sur la question. A entendre le Secrétaire général (SG) de la CSB, porte-parole des travailleurs routiers, Olivier Ouédraogo, les propos tenus par le ministre de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré, sont inquiétants pour le bon déroulement de leur travail.

Le SG de la CSB a ainsi justifié leur attitude par ces propos : «Alors que nous sommes de la même famille, nous travaillons ensemble avec les forces de sécurité, comment comprendre qu’on favorise certains au détriment d’autres ? », s’est-il indigné. Paul Kaba Thiéba, face à cette inquiétude des routiers, les a d’emblée remerciés pour avoir répondu à son invitation. «J’ai été informé que l’UCRB a engagé un mot d’ordre d’arrêt de travail illimité. Il y avait nécessité que le gouvernement et les syndicats routiers se rencontrent au nom de l’intérêt de la nation», a-t-il déclaré. M. Thiéba, après avoir salué « leur sens élevé de l’Etat, leur esprit de responsabilité et de patriotisme », a rappelé le rôle important qu’ils jouent dans l’économie burkinabè. «Il est de mon responsabilité de faire tout pour leur procurer de meilleures conditions de travail», a-t-il indiqué.

Le Chef du gouvernement a dit regretter les propos tenus par le ministre de la Sécurité. Toutefois, il a appelé les chauffeurs routiers à privilégier l’intérêt général pour le développement économique du Burkina Faso à travers la mise en œuvre réussie du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Paul Kaba Thiéba a également rassuré les chauffeurs routiers du rôle des forces de défense et de sécurité d’assurer leur sécurité et celle de tous pour de meilleures conditions de travail. «Nous devons trouver un cadre de travail qui inspire la confiance et le respect mutuel», a-t-il souligné. C’est pourquoi il a lancé ‘’un appel solennel’’ à l’arrêt du mouvement décrété par les routiers, un mouvement qui, à ses dires, est nuisible.

«Il faut que le sens du dialogue l’emporte», a-t-il souhaité. Le Premier ministre Kaba a rassuré les chauffeurs routiers de la disponibilité de l’exécutif à leur garantir de meilleures conditions de sécurité dans leur ‘’boulot’’. «Nous sommes là pour créer un environnement de sécurité favorable pour l’exercice de leur métier. Nous espérons que les responsables syndicaux vont relayer ce message de paix et de cohésion sociale à la base, de sorte que le mot d’ordre de grève soit levé et que la sérénité revienne », a-t-il laissé entendre.

Les travailleurs routiers ont trouvé les propos de Paul Kaba Thiéba rassurants et se sont dit, à travers leur porte-parole, prêts à reprendre le travail. Quant au président de l’UCRB, Boureima Rabo, il s’est réjoui du fait que le chef du gouvernement ait connu l’importance des chauffeurs routiers dans le développement économique burkinabè. «Nous allons traduire à la base, ce qui a été dit lors des échanges avec le Premier ministre », a-t-il promis.

Les transporteurs routiers ont, compte tenu du mot d’ordre, rappelé que des membres du bureau de l’UCRB ont été dépêchés dans les provinces pour éviter tout débordement avec les forces de sécurité. 

Boukary BONKOUNGOU

Sidwaya 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso