Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Aug

Burkina: fin du mot d’ordre de grève des chauffeurs

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Les chauffeurs routiers du Burkina Faso ont mis fin à leur mot d’ordre d’arrêt de travail illimité, a-t-on appris dimanche, à travers un communiqué du ministère en charge des Transports et de la Mobilité urbaine.

Dans le communiqué parvenu à APA dimanche soir, le ministère en charge des transports affirme avoir trouvé une issue aux différentes crises qui secouent le secteur depuis quelques jours».

Le document rappelle qu’afin de trouver des solutions idoines aux difficultés récurrentes affectant le bon fonctionnement des Postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Cinkansé, le gouvernement, à travers les ministères en charge des Transports, de la Sécurité et des Finances, a entrepris des concertations avec les organisations des transporteurs et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), depuis le 8 mai 2017.

«Ces concertations ont été sanctionnées par un procès-verbal le 25 juillet 2017 fixant la date de reprise des paiements de la redevance de passage aux PCJ le 29 juillet 2017 », note le communiqué.

Et d’ajouter que «dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions de ce procès-verbal et suite à des incompréhensions, la situation a dégénéré le 1er août 2017 à Tenkodogo amenant l’UCRB à lancer un mot d’ordre d’arrêt de travail illimité à compter du 4 août 2017».

L’écrit fait remarquer que le ministère des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité routière a aussitôt engagé de nouveaux échanges avec les différents acteurs.

«Ces échanges ont abouti à un protocole d’accord avec des engagements de part et d’autre, signé le 5 août 2017, mettant fin au mot d’ordre d’arrêt de travail illimité et fixant la reprise du paiement de la redevance de passage aux PCJ au 1er Septembre 2017 », précise-t-on.

Le gouvernement burkinabè dit saluer «l’esprit d’ouverture et de dialogue des différents acteurs, esprit de dialogue qui a permis d’aboutir à ces solutions consensuelles gage d’un apaisement du climat social».

Les transporteurs routiers du Burkina Faso, à l’appel de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), avait lancé, vendredi dernier, un mot d’ordre d’arrêt de travail illimité, pour protester contre la bastonnade de certains de leurs camarades par des éléments de Forces de défense et de sécurité (FDS), quelques jours plus tôt.

(APA)

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso