Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Jul

Politique nationale : Un nouveau parti pour grossir les rangs de la majorité présidentielle 

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #POLITIQUE

Le premier congrès ordinaire de l’Alliance des démocrates pour le développement (ADD) aura lieu le 29 juillet 2017 au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) à Ouagadougou. En prélude à ce congrès ordinaire, les responsables du parti ont animé une conférence de presse le 26 juillet dernier à Ouagadougou, pour, ont-ils dit, le présenter à l’opinion nationale. L’ADD se réclame de la social- démocratie et a pour principale ambition la conquête et la gestion du pouvoir d’Etat. En attendant, elle soutient le programme du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

« Identité-intégrité-solidarité » ! Telle est sa devise. Son emblème, un coq blanc avec une crête rouge. Elle, c’est l’Alliance des démocrates pour le développement (ADD), un nouveau parti politique qui a pour ambition de conquérir et gérer le pouvoir d’Etat. Ce parti a été présenté aux Hommes de médias le 26 juillet dernier à Ouagadougou. Pour la mise en place de l’instance du parti, ses responsables organiseront, le 29 juillet prochain à Ouagadougou, un congrès ordinaire. A l’issue de cette rencontre, les motions, déclarations et la position du parti seront connues. Mais avant, c'est-à-dire le soir du vendredi 28 juillet 2017, les représentants du parti, venus des 45 province du Burkina Faso, se retrouveront en commissions et en sous-commissions pour élaborer les textes réglementaires et procéder à l’élection des différents responsables du parti. C’est aux côtés des partis politiques membres de la mouvance présidentielle que l’ADD compte se battre pour améliorer le quotidien des Burkinabè, a indiqué le président du comité d’organisation du congrès, Ibrahim Lankoandé. « Nous sommes de la majorité présidentielle que nous assumons en toute responsabilité et en toute connaissance de cause. C’est un choix qui a ses raisons. Un choix qui est basé sur des principes et c’est à l’unanimité que les camarades, à la création du parti, ont voulu qu’on aille dans cette démarche », a-t-il dit. « Nous soutenons fermement, de façon soutenue, le programme du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Nous avons estimé que nous nous sommes reconnus dans sa lutte. Nous pensons que nous pouvons l’accompagner afin de réussir sa mission. C’est pourquoi l’ADD veut apporter sa pierre à l’édification de ce pays », a renchéri Moussa Ouattara, membre fondateur du parti du Coq.

Rien n’est exclu en politique

Même s’il existe déjà plusieurs partis politiques au Burkina qui se réclament de la social-démocratie, les membres fondateurs de l’ADD estiment que leur parti est un « bébé » qui doit grandir. Pour eux, rien n’est exclu en politique, et ils ne voient pas d’inconvénient à se retrouver avec d’autres partis qui partagent la même vision, pour des alliances. En rappel, l’ADD a été créée en mars 2016 par arrêté N° 2016-002/MATDSI/SG/DGLPAPOE du 11 mars 2016. Ses fondateurs disent avoir voulu implanter le parti dans les coins et recoins du Burkina avant de le porter sur la place publique. C’est ce qui explique, selon eux, leur sortie médiatique tardive, soit un an et 4 mois après la création du parti.

Issa SIGUIRE

(Le Pays)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso