Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Jul

Planification familiale : Le Sommet de Londres PF2020 depuis Ouagadougou

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Médecins du Monde France/Burkina et les Jeunes ambassadeurs pour la planification familiale promeuvent une meilleure connaissance et contribuent à la proposition de stratégies efficaces de suivi des engagements pour l’atteinte des résultats du Planning familial 2020 (FP2020). Les deux partenaires ont initié du 10 au 11 juillet 2017 une campagne dénommée « Sommet de Londres PF2020 à Ouaga ». Une pléiade d’activités est organisée en marge du sommet FP2020 qui se tient en Angleterre ce 11 Juillet.

La mission de « Médecins du Monde France » (MDM) au Burkina a fait le constat de la méconnaissance par les jeunes du mouvement mondial PF2020 marquant une volonté accrue des partenaires et des autorités à une réelle promotion des droits en santé de la reproduction (DSSR). Le Sommet PF2020 se tient ce 11 juillet 2017 à Londres.

Si des acteurs engagés pour la cause de la santé sexuelle et reproductive et la planification familiale (SSR/PF) l’ignorent, MDM et les jeunes ambassadeurs pour la PF proposent des stratégies et travaillent depuis des mois pour une meilleure connaissance de ce mouvement international. Des autorités burkinabè prennent part à ce sommet. Les jeunes ambassadeurs pour la PF veulent faire vivre le sommet depuis la Capitale burkinabè autour de la campagne dénommée « Sommet de Londres PF2020 à Ouaga ».

Selon la Coordonnatrice du plaidoyer à MDM France au Burkina, Cécile Thiombiano/Yougbaré, le tweet up (cadre d’échange sur Twitter) et la veille sur la toile organisés le 10 juillet 2017 ont permis de mettre en exergue des besoins prioritaires en matière de SSR/PF en général et ceux des adolescents et jeunes en particulier à travers le hashtag #SommetFP2020@Ouaga. Un call skype a également été animé avec l’Unité de coordination du partenariat de Ouagadougou.

« L’atelier de ce 11 juillet a pour but également d’aller à la quête de l’information réelle en vue de mieux renforcer les capacités des jeunes. On essaie de se remémorer les engagements du Burkina Faso afin de faire un bilan. Qu’est-ce que le Burkina a pris comme engagement en 2012 ? Qu’avons-nous fait en tant qu’OSC ? Comment de façon concrète pouvons-nous nous engager pour les engagements futurs ? », lance la Coordonnatrice du plaidoyer à MDM France au Burkina.

120 millions de femmes et jeunes filles additionnelles d’ici à 2020…

Pour Géneviève Tarnagda Clémentine, présidente des Jeunes ambassadeurs pour la PF du Burkina, le réseau composé d’une trentaine de membres met l’accent sur les sensibilisations, les plaidoyers envers les autorités et l’interpellation des couches sociales pour un changement de comportement.

« Le message passe parce qu’on a remarqué depuis qu’on a commencé cette initiative, le nombre de grossesses non désirées, le nombre de jeunes qui fréquentent les centres pour demander les services de PF commencent à accroître. On a remarqué que de plus en plus, les jeunes arrivent à échanger sur les thématiques de la santé sexuelle », se réjouit Géneviève Tarnagda Clémentine.

Les participants à l’atelier ont pu communiquer en direct depuis Londres avec le Représentant de l’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou, Rodrigue NGOUANA. Les Jeunes Ambassadeurs ainsi que les participants ont également reçu en direct les analyses et les différents engagements. Ils ont dressé les prochaines étapes de suivi de ces engagements.

L’UNFPA a aussi exposé aux participants l’histoire du sommet FP2020 avec Dr Djénéba Sanon/Ouédraogo. Elle est venue en collaboration avec la Direction de la Santé de la Famille (DSF) pour échanger avec les Jeunes ambassadeurs afin de mieux renforcer leurs connaissances sur le mouvement mondial qu’est le FP2020.

Il faut rappeler que la FP2020 a été lancée lors du Sommet de Londres sur la planification familiale en 2012, où plus de 20 Etats se sont engagés à surmonter les obstacles politiques, financiers, socioculturels à l’accès des femmes à l’information, aux services et l’approvisionnement en contraceptifs.

FP2020 travaille avec les gouvernements, la société civile, les organisations multilatérales, le secteur privé et le secteur de la recherche et du développement, et a pour objectif de permettre à 120 millions de femmes et jeunes filles supplémentaires d’avoir accès à des méthodes de contraception moderne d’ici à 2020.

Noufou KINDO 

 (Burkina24)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso