Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Jun

Présidence du Faso : Quatre nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #PRESIDENCE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu le 27 juin 2017, à Ouagadougou, les lettres de créance de quatre ambassadeurs nouvellement accrédités au Burkina Faso.

La Présidence du Faso a connu, le mardi 27 juin 2017, un ballet diplomatique important. Quatre nouveaux ambassadeurs, accrédités au Burkina Faso, ont présenté, l’un après l’autre, leurs lettres de créance au chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. A l’occasion, le tapis rouge leur a été déroulé et ils ont eu droit aux honneurs militaires. Tamotsu Ikezaki est le nouvel ambassadeur du Japon au Burkina Faso. Il aura la charge de consolider les relations diplomatiques entre Tokyo et Ouagadougou.

La coopération entre le pays du Soleil levant et celui des Hommes intègres, établie depuis le 1er juillet 1962, a donné droit à plusieurs projets, exécutés à travers la signature d’échanges de notes. M. Ikezaki qui résidera à Ouagadougou a occupé plusieurs fonctions au sein du ministère nippon des Affaires étrangères, notamment celles de directeur de la coopération technique et de directeur en charge de la gestion des projets au sein du département de la gestion de l’aide non remboursable de l’Agence japonaise de coopération internationale.

Titulaire d’une licence en économie, le diplomate japonais était en 2015 consul général de son pays à Marseille en France. Le deuxième diplomate à présenter ses lettres de créance au Président Kaboré est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Inde au Burkina Faso, Birender Singh Yadav, avec résidence à Accra au Ghana. A la faveur de la tenue de la Commission mixte entre le Burkina Faso et l’Inde en mars 2009, des accords de coopération sont en cours de signature entre les deux pays et ont permis d’identifier les projets de réalisation d’un centre d’appel multimédia, la construction de logements sociaux, la formation professionnelle et la réalisation d’un centre de formation à vocation régionale.

Mais d’ores et déjà, l’Inde soutient le Burkina Faso dans le secteur du coton. En outre, dans le cadre de la coopération avec la CEDEAO, il accorde au Burkina Faso une enveloppe financière de plus de 200 millions de dollars US. Solomon Jere, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, policier de formation, aura, lui, pour mission de donner un autre visage aux relations entre la Zambie et le Burkina Faso, car des sources bien introduites indiquent que la coopération bilatérale entre les deux pays sont quasi inexistantes.

Le représentant du président Edgar Lungu qui a déjà été secrétaire général du ministère de la Sécurité de son pays et coordonnateur en charge de la lutte contre la drogue aura pour résidence à Abuja, la capitale nigériane. Le dernier diplomate du jour au palais de Kosyam est Stanislas Kamanzi. En sa qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Rwanda, il a présenté ses lettres de créance au chef de l’Etat.

Le Burkina Faso et le Rwanda entretiennent des relations de coopération qui se sont raffermies en 2004 lors de la visite du président Paul Kagamé à Ouagadougou. Au cours de cette visite, un accord-cadre de coopération avait été signé entre les deux pays. Toutefois, la coopération économique entre le Burkina Faso et le Rwanda n’est pas développée en dépit des opportunités dans le domaine de l’environnement, de l’élevage, de l’agriculture et de la justice. M. Kamanzi résidera, lui aussi, au Nigeria.

Anselme KAMBIRE

(Sidwaya)

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso