Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Jun

Nouveau festival. De grands noms du reggae cet été au Fort Saint-Père

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #CULTURE

Un nouveau festival débarque au Fort Saint-Père, près de Saint-Malo, les 13 et 14 août 2017 avec à l'affiche Alpha Blondy, The Gladiators, la Rue Ketanou...

C’est quoi le No Logo Festival

Depuis 4 ans, le No Logo festival se tient à Fraisans, à côté de Besançon autour de deux angles, l’un artistique et festif autour du reggae et la world music et l’autre économique, avec un modèle original et audacieux librement inspiré des concepts théorisés par Naomi Klein dans son livre « No Logo ».

Avec une programmation artistique exigeante, No Logo a vu sa popularité croître au fil des éditions et pour sa cinquième année le festival prend le pari d’une double édition : dans le Jura du 11 au 13 août et désormais en terres bretonnes à Saint Père Marc en Poulet (Saint-Malo) les 13 et 14 août.

Ce choix d’un deuxième lieu s’est naturellement porté vers la Bretagne, connue pour son ouverture d’esprit et son inclinaison naturelle pour les valeurs véhiculées par le reggae. La mutualisation de moyens avec le festival La Route du Rock a de plus contribué à rendre possible ce choix d’une édition au Fort de Saint Père Marc en Poulet », expliquent les organisateurs.

Les valeurs de No Logo

« No Logo aligne chaque année des grands noms issus essentiellement de la scène musicale reggae / world. Mais outre la musique, le choix du reggae, qui n’est pas un choix anodin, le No Logo est aussi un état d’esprit et des valeurs que le festival cultive à plusieurs endroits, avec comme mot d’ordre le libre arbitre et la prise de conscience des responsabilités de chacun, en abolissant toute incitation commerciale pendant la durée du festival », poursuivent les organisateurs qui ne comptent aucun sponsor privé, ne sollicitent pas de subventions publiques et ne demandent l’aide d’aucun bénévole :

« Dès le début, No Logo a fait le choix de salarier toutes les personnes travaillant sur le festival : à partir du moment où certains sont payés, (artistes et techniciens), il est normal que tout le monde le soit ».

Dans l’époque tourmentée que nous traversons, le festival défend des valeurs telles que la solidarité, la tolérance, la paix et la liberté en responsabilisant le public sur l’économie locale et le respect de l’environnement, le tout dans un esprit de fête. En devenant consom-acteurs plutôt que simples consommateurs, chacun peut prendre son destin en main. La réussite du festival en est le meilleur exemple : sans la participation, l’adhésion des festivaliers, il n’existerait pas.

Les premiers noms

Alpha Blondy (Côte d’Ivoire – Reggae ivoirien), Toots and the Maytals (Jamaïque – Ska & Reggae), Linton Kwesi Johnson (Angleterre / Jamaïque – poète dub), Chronixx (Jamaïque – Reggae), Ky-Mani Marley (Jamaïque – Reggae), The Gladiators (Jamaïque – Roots reggae), La Rue Ketanou (France – Musique Tzigane / Folk / reggae), Danakil (France – Reggae) ou encore Nattali Rize (Australie – Wolrd Beat).

Infos pratiques :
Pass 2 jours : 30 euros pour les 1000 premiers, puis 45 euros. Tarif jour : 18 euros pour les 1000 premiers, puis 25 euros. Réservations sur www.nologobzh.com.

Couverture

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso