Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Jun

Lutte contre la malnutrition au Zandoma : plus de 10 mille enfants pris en charge

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

L’ONG Helen Keller international (HKI) a organisé, un atelier de restitution des résultats du projet : « Approches innovantes de la prévention de la malnutrition infantile en Afrique sub-saharienne » (PROMIS), le jeudi 1er juin 2017 à Ouagadougou.

Au Burkina Faso, 11,3% des enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition aigüe en 2009 selon l’OMS. Dans la province du Zandoma, zone la plus touchée par le fléau, ce taux était de 13% en 2013 c’est-à-dire au-dessus du seuil critique de l’OMS qui est fixé à 10%.

En vue de pallier cette situation « préoccupante », l’ONG Helen Keller international (HKI) a initié en 2014 grâce à l’appui financier du gouvernement canadien un projet dénommé « Approches innovantes de la prévention de la malnutrition infantile en Afrique sub-saharienne » (PROMIS) dans le district sanitaire de Gourcy.

Ce projet avait pour objectif général de réduire la prévalence de la malnutrition, d’une part, e,t d’améliorer la couverture du dépistage, de la prise en charge et de l’adhérence au traitement, d’autre part. Après trois années de mise en œuvre, HKI a organisé un atelier de restitution des résultats dudit projet, le jeudi 1er juin 2017, à Ouagadougou.

De l’avis de la représentante résidente de HKI au Burkina Faso, Fanny Yago-wienne, cette rencontre avait pour but de présenter aux participants les modalités de la mise en œuvre du projet ainsi que les meilleures pratiques et leçons apprises susceptibles d’être répliquées.

Il s’est également agit d’échanger avec eux et recueillir leurs commentaires scientifiques et techniques en vue d’une plus large diffusion des réalisations et résultats du projet.

D’une manière générale, Mme Yago a dressé un bilan satisfaisant de l’exécution du projet. En effet, elle a indiqué que plus de 640 mille actes de dépistage ont été réalisés par les différents acteurs de 2014 à 2017.

Ce qui a permis, selon ses dires, de prendre en charge plus de 10 mille malnutris. A cela, elle a ajouté la réalisation de sept campagnes trimestrielles de dépistages communautaires et de supplémentation en vitamine A. En outre, Mme Yago a mentionné que le projet a favorisé la distribution de 3300 cartons LNS à plus de 2500 enfants dans 16 formations sanitaires.

Des actions dans les communes

Au niveau communautaire, elle a souligné la mise en place de 114 comités villageois de nutrition composés de 800 membres dans les 114 villages de Gourcy. « Nous avons également formé 106 tradipraticiens de santé au dépistage et référence et à la confection de tippy taps », a-t-elle fait savoir.

En dehors de ces actions, la représentante résidente de HKI a noté que sa structure a procédé à de nombreuses dotations en matériels médicotechniques, dispositifs de lavage des mains, kits de démonstration culinaire, boîtes à images, etc.; au profit des centres de santé de Gourcy et des acteurs communautaires.

Par ailleurs, elle a salué la bonne collaboration entre les acteurs du projet et les services de santé qui a permis l’atteinte des objectifs visés.

Elle s’est également réjoui du soutien que son équipe a obtenu de la part des populations bénéficiaires. Tout en appréciant les résultats obtenus dans le cadre de PROMIS, elle a invité les différents acteurs à plus d’engagement afin d’améliorer davantage la santé de la mère et de l’enfant.

Le représentant du ministère de la Santé, Roméo Guili a, pour sa part, traduit sa reconnaissance à HKI pour la mise en œuvre de ce projet qui, selon lui, a permis des avancées significatives dans la lutte contre la malnutrition à Gourcy.

Quant au représentant de l’ambassade du Canada, Naah Schiff, il a exprimé la volonté de son pays de participer à asseoir un développement durable au pays des Hommes intègres. « C’est pourquoi, nous n’avons pas hésité à soutenir ce projet qui va préparer l’avènement de l’homme de demain par des enfants qui ne connaissent plus la faim, la dénutrition et les carences » a-t-il soutenu. 

Nadège YAMEOGO

Sidwaya

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso