Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Jun

Gestion des services payés à la Police nationale : Nouvelle manifestation à la CRS

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Des éléments du Groupement des compagnies républicaines de sécurité (GCRS) se sont attroupés à l’entrée du camp le vendredi 2 juin 2017 en signe de protestation. La question des services payés est revenue au menu en sus de revendications liées à la justice.

Le 18 avril dernier, ils avaient entamé un sit-in pour exiger une transparence dans la gestion des services payés. Ce vendredi 2 juin 2017, la même revendication est remise sur la table. Massés devant l’entrée du camp, des éléments de la CRS se concertent. Mais un peu plus loin, les policiers révoqués de 2011, formant un autre groupe, étaient aussi présents.

Selon un des policiers qui s’est confié à Burkina 24, « aucun contrat authentique n’a été présenté au camp (Groupement des compagnies républicaines de sécurité Groupement) ». Aussi, explique le policier, suite à l’audit sur les services payés, des malversations ont été découvertes, mais personne n’est inquiété. « Nous voulons qu’on enferme les voleurs », dit-il. « On ne parle pas de départ (démission), mais de justice. Que justice soit faite sur les détournements », insiste le policier.

Grogne au camp CRS : Le renfort des révoqués

Les policiers révoqués en 2011 pour fait de mutineries étaient également devant le Groupement des compagnies républicaines de sécurité (GCRS) ce vendredi 2 juin 2017. Un peu à l’écart, mais ils ont tenu à manifester leur appui aux éléments de la CRS. Nous avons tendu notre micro à l’un deux :

« Nous sommes là ce matin pour les soutenir. Nous avons lu leur déclaration, ça nous va droit au cœur, voilà pourquoi nous avons mobilisé nos éléments pour les soutenir dans cette lutte. La vérité est là ! Si vous vous rendez compte que des chefs ont été épinglés par rapport aux malversations, c’est ce qui a été dénoncé en 2011. La lutte est noble, les éléments ont compris que leurs collègues qui râlent dans la misère avaient raison ».

Arnaud Kinané, Chargé de communication des policiers révoqués

Par ailleurs, les éléments de la CRS groupés devant le camp « exigent » la réintégration, dans le corps de la police nationale, de leurs « 136 frères » radiés en 2011 suite à des mutineries. « C’est à cause des mêmes revendications qu’ils ont été radiés, alors qu’ils disaient la vérité », a confié le policier.

L’information sur la tenue du sit-in de ce vendredi 2 juin 2017 était parvenue à Burkina 24 le jeudi 1er juin dans la soirée. Quelques heures plus tard, dans la même soirée, l’Union police nationale, le syndicat de la Police nationale burkinabè, dans un communiqué s’était démarqué dudit mouvement.

Cet appel a-t-il été suivi ? Pour sûr, sit-in, il y a eu lieu ce vendredi 2 juin 2017 au  sein des compagnies républicaines de sécurité (GCRS) et selon les informations recueillies sur place, des négociations ont commencé avec le Commandant du Camp.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso