Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Jun

Chambre de commerce : Une délégation de l’UE échange avec Mahamadi Savadogo

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, a reçu en audience, le mardi 27 juin 2017 à Ouagadougou, l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Burkina Faso, Jean Lamy. Les échanges ont porté sur les actions de coopération entre les deux institutions.

L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Burkina Faso, Jean Lamy, à la tête d’une délégation, est allé rendre visite au président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo dit « Khadafi », le mardi 27 juin 2017 à Ouagadougou.

A l’issue d’un entretien à huis clos, l’hôte du président de la CCI-BF a dit être venu échanger sur le partenariat qu’entretiennent les deux institutions. Globalement, a-t-il confié, les débats ont porté sur deux points. Il s’agit, à l’entendre, de l’état de la coopération entre la CCI-BF et l’UE et des projets majeurs de la mandature 2016-2021. Le diplomate a, d’emblée, dressé un bilan positif des « longues années » de coopération financière entre les deux structures. Il en veut pour preuve la mise en œuvre « réussie » du Programme d’appui au développement du secteur privé (PADSP) avec le concours de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso et de la CCI-BF. En remplacement du PADSP qui vient de s’achever, le chef de la délégation a annoncé le Programme compétitivité dans le cadre de l’appui de l’UE à la région d’Afrique de l’Ouest.

A cet égard, a-t-il soutenu, la CCI-BF étant « un partenaire essentiel », il est de bon ton que l’institution européenne vienne dialoguer avec les acteurs au développement afin de s’imprégner du cadre dans lequel ils évoluent. Aux dires du diplomate, l’UE veut impliquer activement le secteur privé dans sa nouvelle philosophie d’appui et d’accompagnement aux pays en développement. Car, a-t-il constaté, ce secteur joue un rôle primordial dans le développement socioéconomique.

Le président de la CCI-BF, Mahamadi Savadogo, s’est dit heureux d’avoir reçu la délégation de l’UE qui, selon lui, est le premier bailleur de fonds du Burkina Faso. Ce « tête-à-tête » avec l’ambassadeur Lamy, a-t-il indiqué, a permis de faire des doléances en faveur du Plan national de développement économique et social (PNDES) et des filières porteurs au Burkina Faso. « Nous avons demandé à l’ambassadeur de nous appuyer davantage, à travers des financements, pour la mise en œuvre du volet social du PNDES», a-t-il confié.

Joanny SOW

(Sidwaya)

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso