Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 May

UEMOA : Le président de la Commission et les autres commissaires prennent fonction

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #POLITIQUE

Cérémonie

L’audience solennelle de prestation de serment des commissaires de l’Union économique et monétaire ouest-africaine a eu lieu, à la Cour de justice de l’Union à Ouagadougou, le 9 mai 2017. Le président de la commission, Abadallah Bouriema et les 7 autres commissaires ont ainsi reçu le feu vert pour exercer leurs fonctions.

La main droite levée, les 8 commissaires de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), ont tour à tour, prêté serment devant les juges de la Cour de justice de l’UEMOA, mardi 9 mai 2016 à Ouagadougou.

Par ce serment, ils se sont engagés à exercer leurs fonctions en toute indépendance, dans l’intérêt de l’Union, et en excluant toute interférence d’un Etat ou de tout autre organisme. Cette cérémonie solennelle de prestation de serment, conformément à la règlementation, leur donne ainsi l’habilitation d’exercer leurs nouvelles fonctions.

Le président de la commission, le nigérien Abdallah Boureima avait été élu par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement en avril 2017, en remplacement de Cheikh Hadjibou Soumaré. Les 7 autres ont été désignés par les autres pays membres. Ainsi, le Pr Michel Filiga est désormais commissaire représentant le Burkina Faso. « La cérémonie a été courte, émouvante et excitante parce que c’est toujours le cas lorsqu’on a un devoir de service public au profit des concitoyens de l’Union » a commenté le président Boureima, au terme de la cérémonie.

Pour lui, les commissaires vont exercer leurs missions dans la loyauté, la transparence et la redevabilité, comme l’a rappelé l’avocat général avant la prestation de serment. « J’insiste sur la redevabilité car elle est aujourd’hui une réclame forte non seulement des autorités mais aussi des concitoyens de l’Union », avait, en effet, rappelé l’avocat général de la Cour.

La président de la Cour de justice de l’UEMOA, Joséphine Suzanne Ebah-Touré, au nom de l’ensemble des juges, a félicité les « nouveaux » commissaires. « La Cour vous invite à avoir constamment à l’esprit les termes du serment que vous venez de prêter chacune des fois où vous aurez à accomplir un acte attaché à vos fonctions. Ce serment va au-delà d’une simple formalité, en ce qu’il vous engage désormais à une posture claire non seulement au sein de votre organe mais encore vis-à-vis des états membres de l’Union », a-t-elle insisté.

La commission, un organe central de la communauté

L’ancien président de la Commission, Cheikh Hadjibou Soumaré a, lui aussi, félicité les commissaires. « Je souhaite à cette commission, bon vent et au nouveau président, une très grande réussite dans sa mission. C’est un homme compétent qui a le profil de l’emploi. Notre commission est en de bonnes mains », a-t-il déclaré.

Pour lui, l’UEMOA ne constitue plus 8 pays, mais est devenue une seule et même nation qui doit relever le défi de la solidarité. En effet, il a souligné que la mondialisation a fait des heureux mais a laissé beaucoup d’autres sur le chemin de la prospérité et de la résilience. C’est pourquoi il a appelé la Commission à relever ces défis pour l’ensemble des jeunes et femmes, sous l’égide des chefs d’Etat.

La Commission de l’UEMOA se situe au cœur de la communauté, a relevé la présidente de la Cour de justice. En tant que gardienne du traité, elle veille au respect des engagements pris par les Etats membres dans le cadre de la convergence des politiques économiques. Garante du traité, elle veille au respect de l’application des principes et règles de la concurrence, prononce des sanctions le cas échéant. En outre, La Commission suit l’effectivité des actes pris par les organes de l’Union et veille à leur cohérence avec ceux des autres organisations investies de pouvoir normatif. 

Nadège YE

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso