Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 May

PNDES : Le ministre Bougouma satisfait des réalisations en 2016

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Construction

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a présidé, le vendredi 26 mai 2017, à Ouagadougou, la première session de la revue annuelle du Cadre sectoriel de dialogue (CSD) «Infrastructures-Transports-Habitat».

Les réalisations en 2016 des actions inscrites dans l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES) donnent des motifs de satisfaction. C’est du moins l’avis du «patron» du ministère en charge des infrastructures, Eric Bougouma. Il l’a annoncé, le vendredi 26 mai 2017 à Ouagadougou, lors de la première session de la revue du cadre sectoriel de dialogue regroupant, en plus de son département, celui des transports, de la communication, de l’économie numérique, de l’habitat et de l’environnement.

Ces différents ministères, a expliqué le ministre Bougouma, partagent en commun l’exécution de l’axe 3 du PNDES, relatif à la transformation structurelle de l’économie du pays.

Aux dires du chef du département des infrastructures, le taux de réalisation des activités a atteint 80% en 2016. Ce, en dépit des difficultés, parmi lesquelles la fronde sociale, qui ont souvent donné un coup de frein à la progression des travaux. Cette performance est donc «très satisfaisante», a estimé le ministre Bougouma.

Se prononçant sur l’exécution des activités au titre de 2017, il a pointé un doigt accusateur également aux mouvements sociaux, en l’occurrence au sein du ministère des Finances qui, selon lui, mettent à rude épreuve le démarrage des travaux.

Qu’à cela ne tienne, Eric Bougouma a appelé les participants de la revue du CSD «Infrastructures-Transports-Habitat» à s’investir pleinement lors des travaux en vue de l’atteinte des objectifs escomptés. Ce faisant, il les a invités à avoir des échanges francs et fructueux.

Le cadre de dialogue, a-t-il confié, est une tribune qui va permettre «d’examiner les différentes politiques élaborées par chacun des départements ministériels, d’assurer le suivi de leurs différents plans d’actions afin de s’insérer, de façon harmonieuse et cohérente, dans la mise en œuvre globale du PNDES».

Mamady ZANGO

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso