Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 May

FAN : le GCA au commandement de Moïse Minoungou

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

Etat-major

Le colonel-major Moïse Minoungou a officiellement pris le commandement du Groupement central des armées (GCA), le lundi 29 mai 2017 à Ouagadougou. Le chef d’Etat-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou, a présidé la cérémonie de passation des charges entre le nouveau commandant et son prédécesseur, le colonel-major Toué Sié.

Après 27 mois de service à la tête du Groupement central des armées, le colonel-major Toué Sié a cédé son poste au colonel-major Moïse Minoungou. « Officiers, sous-officiers, militaires du rang du GCA, de par le Président du Faso, vous reconnaitrez désormais pour chef le colonel-major Minoungou Moïse ici présent et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et du succès des armes au Burkina Faso ».

C’est par la lecture de cette formule consacrée que le Chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général de brigade Oumarou Sadou a officiellement remis le commandement au nouveau promu avec une feuille de route toute tracée. « Le GCA est la structure en charge du soutien logistique et de l’administration au sein de nos forces armées. A cette période de menace, il prend toute son importance car il faut soutenir les hommes en matière de transports, de santé, de communication… Cette structure est le centre de gravité de ce soutien. Nous attendons qu’ils apportent à nos unités, tout le soutien dont ils ont besoin, qu’elles soient déployées à l’intérieur comme à l’extérieur du pays », a déclaré le CEMGA.

Le message du patron des armées a été bien reçu du côté du nouveau commandement du GCA. Le colonel-major Moïse Minoungou a remercié ceux qui lui ont fait confiance en le plaçant à ce poste stratégique dans le dispositif du renforcement des capacités opérationnelles des forces armées nationales. « Sans la logistique, on ne peut pas gagner la guerre car un soldat sans fusil n’est pas militaire. Avec son fusil, sans munitions, il ne peut pas combattre. Notre rôle est de mettre tout cela à la disposition du combattant », a indiqué le nouveau commandant du GCA. « Nous pensons, avec l’aide de tous, que nous réussirons notre mission», a-t-il rassuré.

Le premier soutien de Moïse Minoungou est venu de son prédécesseur. Toué Sié a dit sa conviction que son successeur sera à la hauteur des défis du soutien logistique aux forces armées. En guise de bilan, le colonel-major Sié a souligné sa contribution à la restauration et à la sauvegarde des fondamentaux d’une institution « dont l’image a été si écornée depuis un certain temps ».

Mahamadi TIEGNA

Sidwaya

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso