Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 May

Agression d’Adja Divine:le gouvernement console l’artiste-musicienne

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #CULTURE

Madame

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry, et sa collègue de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laure Zongo, se sont rendus au domicile de l’artiste-musicienne Adja Divine, le mercredi 24 mai 2017, pour lui traduire le soutien du gouvernement.

Le gouvernement a apporté son soutien à l’artiste-musicienne Adja Divine, suite à son agression par des individus non encore identifiés. Dans la soirée du mercredi 24 mai 2017, une délégation gouvernementale, composée du ministre de la Culture, des Arts, du Tourisme, Tahirou Barry, et du ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laure Zongo, s’est rendue au domicile de l’intéressée. C’était une Adja Divine, visiblement convalescente et portant les stigmates de la violence, qui a reçu ses hôtes.

Mine grave, c'est Tahirou Barry qui a ouvert les échanges en portant à la connaissance de l’artiste, l’objet de leur présence. «Nous sommes venus t’exprimer la compassion du gouvernement et enquérir de ton état de santé», a-t-il lancé.

«Merci, je suis dépassée», lui a répondu l’artiste. La ministre en charge de la Femme a, quant à elle, dit être à cours de mots pour exprimer sa colère. «Aucune raison ne peut justifier une telle barbarie», a-t-elle signifié. «C’est le cœur serré, avec une grande tristesse, que nous avons tous suivi cette horrible situation sur les réseaux sociaux, les chaînes de radio et de télé. Et nous avons donc jugé nécessaire au nom du gouvernement de venir t’apporter notre soutien, notre compassion», a-t-elle poursuivi.

C’était une ministre visiblement remontée qui a lancé un appel au respect des lois de la république. «Nous sommes dans un Etat de droit et je pense que nous n’avons pas le droit de nous rendre justice pour aucune raison que ce soit», a-t-elle martelé.

Après avoir exprimé ses encouragements à l’artiste, madame Zongo a affirmé que les services juridiques compétents de son ministère sont disposés à accompagner la chanteuse pour que la lumière soit faite sur cet évènement.

«Au-delà du département de la culture, c’est un citoyen burkinabè qui est touché dans son corps, dans son esprit et dans sa dignité de femme et nous allons nous atteler à ce que les services compétents travaillent à situer les responsabilités dans cette affaire», a ajouté le premier responsable de la Culture.

L’artiste-musicienne s’est dit reconnaissante à l’égard du gouvernement et attend que justice soit faite. «Je demande que justice soit faite, parce que j’ai été humiliée, diffamée pour rien», a-t-elle conclu.

Marou SAWADOGO

Sidwaya

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso