Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 May

Affrontements à Tialgho : Cela « relève de l’irresponsabilité du gouvernement » (Abdoul Karim Saïdou)

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #ACTUALITE

« Ce qui est arrivé relève essentiellement de la responsabilité ou de l’irresponsabilité du gouvernement burkinabè qui ne s’est pas assumé et qui a laissé pourrir la situation avec tous les risques que cela présente pour la cohésion nationale ». C’est le constat fait par le politologue Abdoul Karim Saïdou, le samedi 20 mai 2017, suite à l’affrontement entre koglweogo et les habitants à Tialgho, dans la commune de Ténado.

Malgré les alertes, « l’attitude du gouvernement est restée très ambiguë », commente le politologue au micro de Burkina 24. Selon lui, la question est de savoir aujourd’hui si le gouvernement « a la volonté et la capacité de mettre en œuvre le décret qu’il a lui-même pris ».

En effet, dans la mise en œuvre de la Police de proximité, un décret avait été adopté en Conseil des ministres le 5 octobre 2016. Cette police de proximité intégrait en son sein, les initiatives locales de sécurité et partant, les groupes d’autodéfense Koglweogo. Ce décret obligeait ainsi les groupes d’autodéfense à se faire reconnaitre par la loi, à respecter les droits humains et à respecter les règlements de la république. Un encadrement et un suivi de leurs actions étaient prévus.

Mais Abdoul Karim Saïdou fait un constat contraire à l’esprit dudit décret. « Aujourd’hui, dit-il, il y a des groupes d’autodéfense qui ne respectent pas la loi. La balle est dans le camp du gouvernement ».

Dans l’immédiat, face à la situation qui prévaut à Tialgho où les affrontements ont éclaté les 18 et 19 mai 2017, le politologue reste ferme : « Force doit rester à la loi ». A l’en croire, il faut diligenter une enquête, situer les responsabilités et sanctionner tous ceux qui ont été impliqués de près ou de loin à la commission de ces actes de violence. « Il faut faire respecter la loi. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités », martèle-t-il.

A noter que les affrontements dans cette localité ont fait 5 morts et une dizaine de blessés. Des personnes auraient été enlevées par les Koglweogo.

Ignace Ismaël NABOLE
(Burkina24)

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso