Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Dec

Ciné droit libre 2016 : Ça tourne !

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #CULTURE

Le festival Ciné droit libre, pour sa 12e édition, se penche sur un sujet d’actualité qu’est la montée de l’extrémisme violent. La cérémonie d’ouverture ce samedi 10 décembre 2016, journée internationale des droits humains marquée par les projections de films sur les droits de l’homme et la liberté d’expression et des débats sur la question, donne un aperçu de l’évènement qui se tient du 10 au 17 décembre 2016.

Ciné droit libre, festival de promotion de films sur les droits humains, ne reste pas en marge de l’actualité marquée par des violences. Le cinéma, considéré comme un moyen puissant de communication et de sensibilisation, sera un canal pour aborder la question de l’extrémisme violent. D’où le thème:  « Droit de vivre : luttons contre l’extrémisme violent ».

28 films de 12 pays  qui traitent de la question des droits humains sont au programme  dans 7 espaces dans la ville de Ouagadougou, notamment l’Université, l’institut français, l’institut burkinabè, l’institut Goethe et le Conseil burkinabè des chargeurs (CBC).

Deux dialogues démocratiques sur la problématique seront menés avec des invités comme des imams, des pasteurs, des abbés et des responsables de sécurité.


Alioune Tine, parrain de la 12 e édition Ciné droit libre
Rappelant le bien fondé de l’évènement, le parrain,  le Sénégalais Alioune Tine, ancien président de Amnesty International, a souligné les valeurs que l’institution partage avec le festival, celles qui consistent à mener des actions en vue de prévenir et faire cesser les graves violations des droits humains.

Il n’a pas manqué de relever à cet effet les contextes de violation des droits de l’homme en Afrique, à l’occasion notamment des conflits armés issus des changements et réformes constitutionnelle et des processus électoraux, avant de souhaiter que le festival soit soutenu par la communauté africaine.


Abdoulaye Diallo, coordonnateur du festival Ciné droit libre
L’innovation majeure de cette édition sont les activités marquant la commémoration de l’anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, avec la collaboration des organisations professionnelles de médias.

« On a décidé de ne pas projeter de films ce jour (13 décembre), pour marquer la date anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo. Il y aura un sit-in silencieux à 15h devant le palais de la justice, une page noire dans les journaux, silence radio de 13mn le mardi 13 décembre à 15h », a rappelé Abdoulaye Diallo, coordonnateur de Ciné droit libre.

Revelyn SOME

Burkina24

Commenter cet article

Archives

À propos

L'Information vraie du Burkina Faso